Les 4 véritables clés de la réussite

Le français, c’est du chinois…

Le français ne s’écrit pas comme il se prononce Triste, c’est une langue étymologique.

Chaque mot a une forme issue de son Histoire et de ses origines : latin, grec, gaulois, anglais, etc. École.

Le français demande donc, pour l’écrire, la mémorisation de la forme visuelle des mots Appareil photo. Clic clac ! Dacodac ?

La plupart des mots français peuvent se déchiffrer phonétiquement Lapin. Tu entends ?

Faune éthiquement…

Un doute ? La réponse sure, sire… pour les enfants,

les enfants qui veulent observer autre chose qu’un(e) mo(n)de éphémèrement artificiel(le).

Ou bien, pour les savants (?), cire lie ! Si, si, relis !

Il suffira de connaître l’alphabet et la combinatoire des phonèmes et des syllabes.

B, A, ba…

Mais, l’orthographe du français ou du Français ne peut se réaliser qu’en ayant en mémoire la forme visuelle des mots.

Oui, mais laquelle ?

Le français est composé de “phono-idéogrammesConfus.

Euh… bah, bas, bât, bat ?

Pensee visuelle

Penser la forme visuelle des mots avant de les écrire…

Passer de l’oral à l’écrit à la place du locuteur et un vol dangereux…

De plus, l’orthographe d’une phrase se réalise correctement en faisant des accords, en genre et en nombre (qui la plupart du temps ne se prononcent pas), et en faisant la conjugaison des verbes dont les terminaisons (qui ne se prononcent généralement pas dans leur totalité) sont soumises à des questions de temps et de personne du sujet.

Le français requiert donc une bonne mémoire visuelle des mots, mais aussi des connaissances grammaticales minimales sur la nature et la fonction des mots, sur la nature et la fonction des maux…

Avoir une pensée visuelle… et sonore…

Pour enseigner le français, il faut d’abord vérifier si l’élève a une pensée verbalisée.

Peut-il penser un mot, une phrase phonétiquement, mais sans bruit, en pensée ?

Pour enseigner le français, il faut d’abord vérifier si l’élève a une pensée visuelle.

Peut-il imaginer un mot, une phrase dans leur forme ?

Si cela n’était pas le cas, ces handicaps sont à soigner et ces capacités sont à entraîner.

Des yeux mobiles et musclés…

Il faut aussi, pour lire, avoir des yeux musclés, mobiles Déçu et capables de se déplacer rapidement par sauts successifs sans fatigue et sans être obligé de bouger la tête pour suivre une ligne. Sinon, je vous dis pas le torticolis… Se tordre de rire et l’inefficacité…

Il faut vérifier cette compétence musculaire des yeux, la développer et l’entraîner.

Les écrans figent les yeux

Une bonne attention !

Il faut aussi avoir un taux bon d’éveil, et d’attention, c’est-à-dire :

– un temps de sommeil réparateur suffisant, et, un bon respect des rythmes biologiques.

– une bonne alimentation.

Les 4 clefs de la réussite en lecture

On peut résumer ces prérequis en quatre clés : capacités oculomotrices et visuelles, pensée verbalisée, pensée visuelle et représentative, et bonne vigilance et capacité d’attention.

Les 4 clés des apprentissages

On peut entraîner les capacités oculomotrices et visuelles Tire la langue.

On peut entraîner, voire créer, une pensée verbalisée ou une pensée visuelle Extra-terrestre.

Mais, l’éveil, la vigilance, l’attention et les capacités de mémorisation dépendent essentiellement de la qualité du sommeil Endormi et d’une bonne alimentation Assiette.

La capacité d’attention, comme celle d’une bonne santé psychique, ne peuvent pas être exigées d’un enfant Éclair

Les 4 handicaps des apprentissages

Les enseignants enseignent souvent pour rien…

Sur ces derniers points, les enseignants, à part par recommandations, n’ont aucune prise sur le bien-être de l’enfant Travail.

Si un élève n’a pas un rythme biologique adapté, il ne pourra pas être attentif, ni retenir quoique ce soit… Il viendra à l’école pour rien ! Mieux vaut qu’il dorme, et, qu’ensuite, il prenne un bon petit déjeuner.

De la rééducation à la place de l’enseignement…

Si les quatre clés ont été travaillées avant le CP, c’est parfait, mais cela est très rarement le cas. Il faut donc le faire au CP. Si, elles n’ont pas été travaillées au CP, elles doivent l’être au CE1, etc.

On trouve trop souvent dans les classes des élèves dont les yeux restent presque immobiles Malade, des élèves qui n’ont jamais verbalisé un seul mot en pensée Glaciale, et qui n’ont jamais imaginé un mot par eux-mêmes dans leur tête Fantôme.

Leur proportion correspond aux statistiques de l’illettrisme : parfois 1/5 d’une classe au CM2, 1/6 au collège, 10 à 12 % de la population Coeur brisé.

C’est souvent un retard mental irrattrapable si rien n’est fait à l’encontre de ces handicaps.

On baisse, on baisse, encore et encore…

Entre 1985 et 2005, les performances orthographiques des élèves des collèges ont été divisées par 3. Ils font trois fois plus de fautes que vingt ans auparavant.

Depuis, les choses ont encore empiré Diable

On peut, à juste titre, incriminer les écrans Téléphone mobile qui hypnotisent et empêchent de penser par soi-même, d’avoir une pensée verbalisée ou une pensée conceptuelle, visuelle, représentative Ordinateur.

devant ecran

Je ne sais plus imaginer, ni penser…

Les images fascinantes de la télévision ou des jeux vidéo prennent tout l’espace de la mémoire en sollicitant à outrance les émotions Fâché.

L’enseignant et le contenu de son enseignement sont devenus minoritaires dans le cerveau des élèves Star.

Les élèves les considèrent aujourd’hui comme optionnels, mineurs, facultatifs, rébarbatifs, méprisables Pour rire.

La concurrence commerciale à l’enseignement est rude Diable. Il faut donc améliorer les méthodes d’apprentissages et de mémorisation pour palier à ce désavantage Avion.

C’est le but de mon blog !

Comment vérifier les quatre compétences ?

D’abord vérifiez que votre enfant a bien les quatre compétences, les quatre clefs de la réussite :

A-t-il une pensée visuelle ? Faites-le épeler un mot à l’envers rapidement !

A-t-il une pensée verbalisée ? Demandez lui s’il peut penser une phrase !

Ses yeux sont-ils mobiles ? Observez-les !

Dort-il assez avant minuit ? Faites le compte de ses heures de sommeil !

Faites-le, car la plupart des enseignants ne le font pas Triste

Ensuite, partagez vos constats et vos impressions dans les commentaires ci-dessous et débattons ! Battons-nous ! Pouce levé Tous contre l’illettrisme !

Ce contenu a été publié dans Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.